jeudi 17 août 2017

[Article personnel] L'auteur et Bélézia : et si j'étais récompensé au travail accompli et non à la figure ou au milieu social ?

Bonsoir !

Il y a une constante en France : 1 auteur sur 100 suscite de l'engouement et dans la majorité des cas ce dernier provient d'un milieu social aisé. Les autres ? Bien souvent, ils cessent leur activité trop coûteuse.

Pourquoi ? Existe-il une logique ? Contre beaucoup d'avis, la réponse est oui, clairement, car plus de moyens = plus de facilité à payer les frais d'éditions, et plus de facilité à diffuser l'oeuvre (via les pubs payantes de facebook par exemple, ou l'impression d'affiches à la pelle).

Pour les personnes que ça engage, tant mieux pour elles mais cela n'empêche rien : Guillaume Bagnol, l'auteur de Bélézia que je suis, se débrouille comme il le peut, ce qui ne l'empêche pas de trouver moult stratagèmes pour essayer de faire sortir et connaître ses oeuvres et pour tenter de trouver chaussure à son pied (c'est-à-dire un lecteur à qui les romans plairaient).

Pourquoi ? Qu'est ce qui ferait de moi un auteur que vous pourriez aider à progresser ?
Voici donc tout ce que je peux mettre en avant pour tenter de vous convaincre en 10 points, messieurs les jurés de la lecture fantastique (ou non)...
Sans aucun esprit de vantardise ou d'égocentrisme !

1 - J'ai 20 ans, j'ai écris mon premier roman à 14 ans, ce qui est rare.

2 - L'écriture de l'oeuvre Bélézia a pour le moment pris 5 ans et demi. Sur plus de 10 000 heures de travail (données des documents Word rassemblées)

3 - Avec 688 642 mots au compteur (17/08/2017), c'est à dire 4000 pages en grand format (2500 en format étriqué), 3 300 000 caractères sans espaces/4 020 000 avec, non seulement ça fait de moi l'auteur français le plus prolifique pour mon âge et pour le nombre d'années depuis lequel j'écris mais Bélézia, qui est un Cycle littéraire [comme Harry Potter ou Les Trois Mousquetaires] devra faire partie de la liste des romans les plus longs du monde (pas assez célèbre pour figurer sur Wikipédia, malheureusement). La bible fait 783 000 mots pour comparaison.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_plus_longs_romans (pour se renseigner sur le reste des oeuvres)

4 - 5 des 13 tomes sont écris, le 6e est en cours (et je précise n'écrire que par passion !). La série complète est prévue pour tenir approximativement sur 2 200 000 mots, ce qui en ferait le roman français le plus long qui soit. La longueur n'est pas mon but (j'estime qu'il y matière à faire cette taille) mais l'axe suivant en découle...

5 - Tout un univers a été crée à l'occasion (monde, histoire, géographie, climats, coutumes, religions, politiques, peuples, arts, sports, animaux & monstres, système chronologique [j'ai même composé des musiques mais j'attends avoir les moyens d'avoir un clavier-maître pour les composer avec une haute qualité]...), ce qui en fait l'un des scénarios les plus riches de la littérature (je n'ai aucune idée de sa qualité aux yeux du public en revanche, étant donné que je n'ai pas eu assez de retours, donc la question ne se pose pas encore ^^).

6 - Au long des romans, qui a pour genre principal le Fantastique, les genres seconds qui ont pour le moment été traités sont les suivants : Épique, Science-fiction, Roman de Guerre, Terreur, Psychologique, Aventure, Action (Drame), Didactique, Romantique, Comique (plus rare mais présent), Tragique. Quant à l'aspect Roman d'enquête/mystère/thriller ou dystopique, ils seront traités dans les scénarii de tomes non-encore écrits) Et le Réalisme est ici un Réalisme fantastique, et est forcément présent, ça va de soi. Bélézia contient également une dizaine de poèmes et l'ajout de partitions devrait se faire avec le temps.

7 - Vous croiserez plus d'une centaine de personnages et de monstres sur plus de cent lieux différents et variés, vous assisterez à plus de 100 batailles avec des centaines d'armes sur une durée qui couvre presque un siècle de l'histoire de Bélézia.

8 -La totalité des axes de scénario, des histoires des personnages, des armes, des Magies et des caractéristiques diverses = la taille d'un tome entier.

9 - Bélézia devait être à la base un jeu-vidéo, un RPG exactement. L'aspect est bien ancré dans l'oeuvre et l'adaptation la plus logique qui pourrait être faite serait celle-là.

10 - Je suis conscient que la complexité de l'oeuvre peut rebuter quelques personnes, que certains se diront : "ah, il se vante!"... mais non, ce qui est marqué au-dessus est bien vrai. Combien d'auteurs de 20 ans peuvent revendiquer autant de travail pour satisfaite le public ? Aucun. Et j'essaie en ce moment de former un système qui permettra à n'importe quel francophone, où qu'il soit dans le monde, de pouvoir acheter un exemplaire. Tout cela prend un temps fou mais je crois au sursaut.
Je conçois l'écriture comme un travail passionné et non comme un passe-temps, mais c'est principalement la difficulté à trouver des oreilles attentives et bienveillantes qui bloquent la connaissance du roman en France! ATTENTION ! je n'incite pas à l'achat, j'incite à la solidarité ! :)

Pour finir ce long article : sachez que Bélézia est publié depuis le mois de juin 2017 aux Éditions Saint-Honoré de Paris, le premier tome sortant en deux parties (tous les tomes auront deux parties, si rien ne change). La seconde partie sortira en octobre 2017 et je vous espère nombreux, afin que l'oeuvre puisse sortir de l'anonymat et rencontrer plus de lecteurs !
Je vous invite aussi à vous rendre sur le facebook de Bélézia pour le faire connaître à vos amis ! Que ce soit pour ses records ou parce qu'un ami à vous pourrait aimer ! :)

Merci infiniment d'être restés jusqu'au bout de l'article ! Vous êtes super ! ;) Je vous adore ! :D
Guillaume Bagnol.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire